Mercredi 13 juin. Il n’est que 07h00 lorsque j’embarque dans le train qui me mènera jusqu’à Bordeaux. Gaëlle m’a contacté il y a trois semaines pour raconter, ensemble, son histoire et faire découvrir sa marque grâce à une séance photo.

Après une Prépa artistique et des études de costumière, Gaëlle est surtout attirée par les textiles et les couleurs. C’est en cherchant une nouvelle formation dédiée, qu’elle découvre la teinture naturelle aux côtés de Sandrine Rozier. Cette formation lui donne l’opportunité de redécouvrir son métier. Elle constitue alors son premier carnet de nuancier il y a cinq ans. La magie opère et c’est une révélation.

Dans cette page du journal, elle partage avec nous son parcours, ses inspirations, son amour pour les couleurs et ses conseils. Je vous invite à découvrir sa séance photo, ainsi que son interview ci-dessous ! Et retrouvez tout l’univers de Gaëlle sur Instagram ou sur son site.

Pour une immersion totale, je vous invite à écouter la captation sonore.

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file
 
 

Peux-tu nous raconter plus en détail ton parcours ?

Mon parcours n’est pas vraiment classique. Il est dense, j’ai fait de nombreux virages et il s’est construit au fil des années. Ce n’était pas une évidence, mais plutôt une succession d’événements et de rencontres. Avec mes rêves d’enfant en tête, qui oscillaient entre archéologue, juge pour enfants, professeur des écoles ou encore artiste, je me suis lancée dans des études littéraires. Après un séjour à Paris, un couple de professeurs passionnants et une visite de musée, c’est le déclic : je veux être guide conférencière dans les musées ou conservatrice du patrimoine. Mon bac L en poche, direction La Sorbonne à Paris. J’entame alors trois années de double cursus en Lettres et en Histoire de l’Art. Mais sans compter sur la vie qui nous réserve bien des surprises… Je ne serai finalement pas guide, ni même professeur d’Histoire de l’Art. Un jour, après être allée à un 152e spectacle au théâtre, je réalise que je veux être costumière. Je veux assembler des tissus pour qu’ils deviennent des personnages, je veux faire danser les matières et faire partie du spectacle. Mais après une année de Prépa artistique et un DMA Costumier Réalisateur, je me rends compte que la réalité n’est pas aussi belle que le projet. Il y aura enfin une rencontre. Celle d’une costumière teinturière, passionnée et des plantes plein de le cœur. Je serai finalement teinturière ! Plusieurs formations confirmeront cette volonté de me lancer et me voici aujourd’hui !

 
 
Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file
 
 

Pourquoi as-tu choisi Le temps file comme nom de marque ?

C’est un nom simple, un jeu de mot entre le verbe filer et le fil qui fait référence au textile. Cette envie de filer le temps, de rendre visible le fil de l’existence. Le temps d’une vie, le temps qu’il faut pour réaliser une teinture, pour tisser un tissu… Je me suis aperçue que toutes les techniques qui m’attiraient et que j’utilise aujourd’hui, prennent du temps. La teinture, le tissage, le crochet, le filage de la laine… On est loin de l’immédiateté de notre monde à grande vitesse. Je voulais jouer sur cette notion de temps que j’essaie de suspendre au travers de mes créations, mais qui continue inexorablement de filer.

 
 
Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file
 
 

Qu’est-ce qui t’attires dans les couleurs et les tissus ?

J’ai toujours aimé le textile. Je trouve qu’il a ce don d’habiller, de révéler, de réchauffer. De donner un caractère, un style, une identité à un lieu, tout comme à une personne. Je m’impose deux conditions : la matière doit être 100% naturelle et non teinte. J’utilise parfois des tissus que l’on me donne ou que je récupère mais je n’achète plus de tissu déjà coloré. Pour la teinture, j’utilise des fleurs et plantes séchées, en poudre ou en extrait. Encore aujourd’hui, je suis émerveillée par le pouvoir colorant des végétaux. Cela m’impressionne toujours de me dire que je crée des couleurs à partir de plantes.

 
 
Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file
 
 

Où trouves-tu l’inspiration ?

Je trouve l’inspiration absolument partout. Mon appartement est le lieu qui m’inspire le plus. Je me persuade ne pas être matérialiste, mais j’aime être entourée de beaux objets. C’est très important pour moi. Peut-être parce que j’y passe 80% de mon temps aujourd’hui, mais surtout parce que c’est ma première source d’inspiration. C’est là que j’imagine de nouvelles créations, que je développe mon univers et mon identité. Il y a aussi les lieux qui me touchent. Je ne saurais pas vraiment l’expliquer, cela dépasse la raison. C’est sensitif et exclusivement de l’ordre de l’émotion. La couleur d’un ciel, les mouvements des feuilles dans le vent, le reflet du soleil sur l’océan, les forêts aux arbres immenses dont les couleurs évoluent au fil des saisons… C’est surtout dans la nature que je puise ma plus grande inspiration, sans doute parce qu’elle n’est constituée que de couleurs, de motifs et de textures. Et enfin, les voyages… Comment ne pas mentionner l’Écosse qui a fait chavirer mon cœur tout entier ? J’aimerais en traduire le souvenir dans une collection.

 
 
Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file
 
 

Quelles sont les personnes qui t’inspirent le plus ?

Je pense directement à mes formateurs et plus particulièrement à Sandrine Rozier et Michel Garcia, à qui je dois ma passion et mon envie de me lancer. Mon artiste préféré est sans aucun doute Sonia Delaunay, que j’admire énormément. Et puis toutes les personnes qui partagent la même passion que moi pour la couleur et le textile. Je pense notamment à Kirsty que j’ai découverte en Écosse sur l’île de Skye. Elle tient une maison d’hôte / restaurant (The Glenview). Elle y vend aussi ses créations en teinture naturelle. La cerise sur le gâteau : elle a un petit troupeau de moutons dont elle file la laine. Le rêve absolu !

 
 
Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file
 
 

Pour finir, quels sont les conseils que tu souhaiterais partager ?

Il y en a trois. Le premier est « fais et tu verras après ». Il vient de ma famille qui m’a beaucoup vue prise au piège par les blocages, certainement dus à mon perfectionnisme maladif et à mon manque de confiance en moi. Se lancer n’est jamais facile, cela fait peur mais j’ai appris cette année qu’il ne faut pas attendre d’être « prête » pour commencer à créer. Le deuxième est qu’il ne faut pas rester seule dans son coin. Précieux conseil qui m’a été donné par Michel Garcia, un de mes formateurs. Il faut aller à la rencontre de personnes qui partagent notre passion ou simplement notre vision de la vie. À partir du moment où l’on fait la démarche de vivre de sa passion, il faut aller vers les autres et ne pas avoir peur de se créer un réseau. Pour ma part, faire partie d’un collectif de créateurs m’a beaucoup aidé. Le dernier conseil est de bien s’entourer pour faire grandir son projet. On a rarement toutes les compétences requises pour lancer un projet plus grand que soi. Il est impératif de faire appel à des personnes extérieures pour l’image, la communication, le financement ou encore l’évolution de l’entreprise. Cela donne une énergie folle !

 
 
Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

Portrait entrepreneuse creative - Teinturiere et fondatrice de la marque Le temps file

MAEVA ALLIO
Photographe pour les créatrices, je vous propose des séances photo en atelier pour raconter votre marque, votre histoire et votre talent, tout simplement !
Laisser un commentaire